LE POIREAU

Par défaut

FICHE SIGNALITIQUE

Famille : Allium porum
Culture: Le sol neutre doit être meuble, frais, riche en humus bien décomposé. Le poireau aime avoir un endroit ensoleillé et une humidité de sol normale. Le poireau résiste au gel et peut rester en terre l’hiver.
Récolte : en toute saison selon la variété
Conservation : plusieurs jours.

HISTOIRE

Le poireau serait originaire du Proche-Orient. C’est un légume ancestral qu’on considère comme un dérivé du poireau des vignes ou ail d’Orient, cueilli dans les champs et sur les talus.

Assyriens, Chinois et Egyptiens consommaient et aimaient le poireau. Les Hébreux aussi : on affirme que durant la fuite en Egypte, ils regrettaient trois choses, les concombres, les melons… et le poireau ! Quant au pharaon Chéops, il offrait des bottes de poireaux pour récompenser ses meilleurs guerriers.
Mais l’histoire de ce légume reste surtout attachée à l’empereur Néron, que l’on surnommait « le porrophage », tant il appréciait le poireau : utilisant les vertus bien réelles du poireau pour calmer la toux et adoucir les cordes vocales, il prenait chaque jour force bouillons de ce légume.
Le poireau aura aussi son heure de gloire « guerrière », lorsque les Gallois furent victorieux dans une bataille décisive… au cours de laquelle, pour se reconnaître, ils avaient arboré un poireau fiché dans leur chapeau ! C’est depuis ce temps que le poireau a été adopté comme emblème par le pays de Galles.
Le poireau était particulièrement prisé au Moyen-Âge, quand les productions alimentaires se trouvaient limitées. 

NUTRITION

  • De faible apport calorique, riche en fibres, c’est un des aliments minceur les plus appréciés et utilisés. Le blanc, à la différence du vert, contient des traces de saccharose responsable de sa saveur douce.
  • Légume diurétique en raison de sa teneur en fructosane et de sa richesse en potassium, associée à un faible taux de sodium. Consommé sous forme de bouillon, il facilite efficacement l’élimination rénale.
  • La partie verte du poireau est riche en carotène, en vitamine C et en vitamine E, trois précieux antioxydants dont on confirme régulièrement l’action de prévention du risque cardiovasculaire, de certains cancers et du vieillissement prématuré.
  • Le poireau est très riche en fibres diversement réparties. Le blanc contient de précieuses pectines qui lui confèrent après cuisson sa consistance moelleuse mais aussi son rôle régulateur de l’absorption du sucre, du cholestérol et des calories, ainsi que son action douce et utile sur le transit intestinal. (source : extraits de « Tout un Peu »)

LE POTIRON

Par défaut

FICHE SIGNALITIQUE

Famille : curcubitacées
Culture: facile, son endroit préféré ? Le tas de compost.
Récolte : automne
Conservation : plusieurs mois

HISTOIRE

Le Potiron est originaire d’Amérique du Sud.

Cultivé depuis longtemps, il a été amenée en Europe par les explorateurs portugais au 16ème siècle.

Il est également souvent utilisé en décoration, et il fait partie des ingrédients indispensables de l’automne et des fêtes d’Halloween.

NUTRITION

La chair orange du potiron est riche en bêta carotène.
Cette vitamine est très intéressante pour ses propriétés antioxydantes qui nous aident à combattre les radicaux libres.

Le potiron est un légume peu calorique (20 cal aux 100g) très intéressant pour les personnes qui surveillent leur poids.
Il est très riche en potassium et son apport en magnésium et en fer n’est pas à négliger.

Les graines de potiron peuvent se manger séchées et/ou grillées.
Elles sont très saines et sont utilisées dans le traitement de beaucoup de maladies qui touchent les reins, la prostate et/ou la vésicule biliaire.

Les graines de potiron sont riches en protéines, potassium, magnésium, zinc, fer et acides gras essentiels.